a

Shin ÔNUMA

Shin ŌNUMA est un animateur et réalisateur japonais travaillant actuellement pour le studio SILVER LINK. Officiant auparavant chez SHAFT, il fait partie des responsables ayant joué un rôle considérable dans l’émergence du style de mise en scène et visuel si particulier du studio SHAFT.

Né le 8 mars 1976 à Tokyo, il y effectue ses études dans la section animation de l‘université de Chiyoda, située dans l’arrondissement de Taitō de sa ville natale.
Après cela, il travaille en tant qu’illustrateur, puis animateur pour l’anciennement jeune studio de sous-traitance Office AO. Il animera quelques épisodes de Silent Möbius (1998 ; comble du destin, l’anime sera aussi sous-traité chez SHAFT), Devilman Lady (1998), L’Autre Monde (1999), I My Me! Strawberry Eggs (2001), Little Snow Fairy Sugar (2001), ou bien encore Full Metal Panic! (2002).
Puis, il se tourne par la suite vers la réalisation et la production. Sa première expérience est la série d’OAV hentai Seijun Kango Gakuin (2002) en tant que réalisateur d’épisode, puis Triangle Heart 〜Sweet Songs Forever〜 (2003) en tant que storyboardeur et réalisateur d’épisode, la réalisation de l’épisode 9 de Twin Spica (2003) et l’épisode 10 de Wind: A Breath of Heart (2004), et enfin le storyboard de Hourglass of Summer (2004). Ses deux premières expériences pour des œuvres a priori mineures s’avèrent être un tournant dans sa carrière puisqu’il y fera la rencontre d’un certain Akiyuki SHINBŌ, le réalisateur des deux œuvres.

Fraîchement arrivé chez SHAFT, le réalisateur Akiyuki SHINBŌ recherchait une personne talentueuse capable de se charger du traitement numérique de l’animation de ses œuvres. Suite à leurs précédentes collaborations au studio Seven Arcs pour la série d’OAV Triangle Heart (franchise Nanoha), il le recrute pour son premier animé chez SHAFT : Tsukuyomi -Moon Phase- (2004), et fait de lui par la même occasion un membre important de son équipe. Il y sera storyboardeur, réalisateur d’épisode et réalisateur de générique.
ŌNUMA occupera ensuite des rôles importants dans la production de certains animés de SHAFT. Il sera assistant-réalisateur (réalisateur dans les faits) de Pani Poni Dash! (2005) et réalisateur des OAV Shin Negima?! Spring Special!? et Summer Special!? (2006), dans lesquels il insère autant qu’il le peut de nombreuses références à la culture populaire japonaise et internet du forum 2channel. Il a également travaillé sur Hidamari Sketch (2006), en tant que réalisateur de générique, et Natsu no Arashi! (2009), en tant que qu’assistant-réalisateur et réalisateur de générique.

Par ailleurs, c’est à partir de 2007 qu’il sera crédité réalisateur d’une série chez SHAFT avec l’adaptation en anime ef – a tale of memories (2007) et sa suite ef – a tale of melodies (2008). À noter qu’il est effectivement réalisateur de ces séries, mais que SHINBŌ est aussi crédité officiellement en tant que superviseur.

Il rejoint ensuite le studio SILVER LINK, où il occupe désormais la place de réalisateur à part entière. Il y a notamment réalisé les deux saisons de Baka to Test to Shōkanjū (2010), (2011) et Tasogare Otome x Amnesia (2012). Il est également superviseur officiel de l’animé Kokoro Connect (2012).
Au fil du temps, le rôle de Shin ŌNUMA chez SILVER LINK est devenu très proche de celui d’Akiyuki SHINBŌ chez SHAFT : les deux sont davantage des formateurs et superviseurs de leurs staffs, bien qu’ŌNUMA réalise beaucoup plus que SHINBŌ.
Bien qu’il ait quitté SHAFT durant la production de Natsu no Arashi! Akinai-chū (2009), le départ du réalisateur ne s’est pas fait dans la douleur ou dans le secret : le studio était pleinement conscient de son départ ainsi que d’autres membres du staff. Ainsi, avant d’entrer chez SILVER LINK, Shin ŌNUMA a pu réaliser l’épisode 9 de Bakemonogatari et son 4e générique d’ouverture (Renai Circulation, arc Nadeko Snake). 4 ans plus tard, ŌNUMA revient même brièvement chez SHAFT pour réaliser le générique d’ouverture d’Otorimonogatari (Mōsō♡Express, arc Nadeko Medusa), générique qui est par ailleurs une réponse à Renai Circulation.

Les traits caractéristiques de ses réalisations sont les silhouettes, les rayons de lumière, les couleurs pastelles, les symboles caractérisant les personnages, la caméra située au-dessus de la tête des personnages, les sources de lumières polygonales et l’utilisation de décors amovibles.
Il a fait partie, avec Akiyuki SHINBŌ et Tatsuya OISHI, du trio d’animateurs-réalisateurs communément appelé « team SHINBŌ » chez SHAFT. Connu pour leurs mises en scène à la fois efficaces, dynamiques et économiques, cette équipe a travaillé sur presque toutes les productions du studio pendant 5 ans, jusqu’au départ de Shin ŌNUMA pour SILVER LINK.
Chaque membre ayant influencé les autres, c’est de là qu’est véritablement né le style SHAFT.